Comment le gospel s’est développé en France ?

Si l’histoire de la musique gospel reste populaire auprès du grand public avec son origine issue de la musique Negro Spiritual et son développement grâce à la communauté africaine des Etats-Unis, l’origine et l’essor du Gospel en France restent plus méconnus.

Dans cet article, nous allons détailler quelques faits marquants qui ont contribué à « l’exportation » de ces chants religieux afro-américains jusqu’aux lieux de cultes et salles de spectacle françaises.

1945 : le débarquement du Gospel en France

Certains affirment que le gospel est arrivé en France en même temps que les alliés : les soldats américains auraient alors diffusé les chants gospel, alors que simultanément, aux Etats-Unis, les chorales se multipliaient, et que le chant gospel faisait déjà l’objet de concerts et d’une diffusion commerciale importante.

C’est avec cette influence venue des Etats-Unis que naît le 1er groupe de gospel français en 1947 sous le nom des « Compagnons du Jourdain ». Etudiants à Paris, ces jeunes expriment leur foi chrétienne à travers des negro spirituals qui rencontreront du succès partout en France. En activité pendant plus de 50 ans, les Compagnons du Jourdain organisèrent également deux tournées aux Etats-Unis.

 

L’impact des tournées internationales de chorales gospel afro-américaines

En parallèle de cette scène Gospel française qui émerge, des chorales ne cessent de connaître un important succès aux Etats-Unis, certaines sont en quête d’une reconnaissance internationale et décident d’entamer une tournée hors États-Unis. Le célèbre groupe masculin Golden Gate Quartet originaire de Virginie entame une tournée en Europe afin de trouver un nouveau public. Un pari réussi notamment en France où les choristes parviennent à remplir l’Olympia en 1955. Le groupe finira d’ailleurs par s’installer définitivement en France en 1959 et multipliera les collaborations avec des artistes renommés comme Jacques Brel, Jean Ferrat ou Sylvie Vartan. C’est par le biais du Golden Gate Quartet que le célèbre « Oh happy day » dont nous avons détaillé l’origine rencontrera un tel  engouement en France.

Le public français est conquis par ces voix venues d’Outre-Atlantique, avec les tournées successives d’artistes comme Mahalia Jackson ou Sister Rosetha Tharpe qui, pour cette dernière, chantait du gospel en s’accompagnant elle même avec sa guitare électrique : une démarche artistique originale qui inspirera Elvis Presley mais aussi Johnny Cash. Malgré ces tournées d’artistes afro-américains renommés du Gospel et du Negro-Spiritual, cette musique vivante reste encore à cette époque là assimilée au Blues et peine à se forger une identité propre dans l’opinion publique. Pourtant en France, de nouvelles chorales se forment à l’image des Compagnons de l’Arche. Ce groupe réunit quatre scouts normands qui découvrirent le Negro Spiritual, lors d’une veillée, avec un disque des fameux Jubilee Singers. Une passion naît alors autour du Gospel pour cette chorale encore en activité en 2017.

Mais à cette période, le Gospel n’a toujours pas d’auditoire réel en France auprès des églises catholiques ou protestantes. En revanche, il rencontrera un bel accueil au sein de l’église adventiste qui entama une phase de globalisation internationale entre les années 1950 et 1990, avec de nombreux fidèles en France, notamment en Martinique et en Guadeloupe.

 

1990 : l’engouement du grand public

Il faudra attendre les années 90 pour que la France connaisse un véritable engouement pour le Gospel avec notamment la comédie musicale Sister Act (1992) d’Emile Ardolino mettant en scène l’actrice Whoopi Goldberg devenue célèbre grâce à ce rôle

Ce film à succès arrive au moment où le gospel s’implante dans l’église catholique et protestante et l’on voit alors plus facilement émerger de nombreuses chorales gospel.

Cette dynamique en France est renforcée par l’engouement pour le Gospel des communautés religieuses africaines, antillaises ou caribéennes. Des chorales issues de la migration africaine apportent de nouveaux rythmes au gospel en s’inspirant des musiques traditionnelles du Congo ou du Cameroun par exemple. Le gospel en France ne se contente plus d’imiter et reprendre les classiques d’Outre-Atlantique mais commence à se forger une véritable identité. Certains tremplins vocaux télévisés ont permis de dévoiler au grand public le talent de nombreux chanteurs gospel français.

Les artistes gospel bénéficient aux Etats-Unis de moyens de promotion colossaux avec leurs maisons de disque, réussissant à s’imposer dans le paysage musical national avec des médias spécialisés : radios, magazines, sites web… Certains pasteurs décrochent notamment des Grammy’s Awards.
En France en revanche, la promotion du gospel reste associée globalement au spectacle avec de nombreuses tournées qui rencontrent un succès auprès du public mais côté disque, la vente reste principalement associée à d’autres styles musicaux comme la Soul ou le Blues.

Il faut toutefois souligner que, même si côté vente de disque, le Gospel ne se fait pas une place à part entière comme le Rythm’n’blues par exemple, des chefs de chœurs français sont toutefois reconnus comme étant parmi les plus créatifs d’Europe, voir même à un niveau international, pouvant facilement rivaliser avec les artistes professionnels américains, notamment pour leurs créations contemporaines.

Meddley Gospel contemporain from SAY IT ! on Vimeo.

Gospel et religion

Si le gospel est alors associé au dynamisme et à la joie, le caractère religieux du gospel est moins présent en France où le chant sort parfois du cadre de l’église et est rapidement chanté par des personnes non croyantes. Si le baptême, la communion, l’enterrement ou le mariage en gospel deviennent courants et s’amplifient depuis les années 2000, certains chefs de chœur refusent encore de se produire dans des contextes non religieux. Les chorales gospel professionnelles de Gospel Event regroupent des artistes qui ont pour la plupart grandi dans ce cadre religieux où ils ont pratiqué depuis leur jeunesse l’accompagnement des cultes religieux avec des chants gospel.

Notre agence de production a accompagné cet essor du gospel en France en reconnaissant sa place dans les rituels religieux européens. Bien qu’à sa naissance, Gospel-Event produisait uniquement des représentations sur des lieux de culte en respectant le caractère sacré de ces paroles, notre équipe a été une des premières à répondre à des demandes de concert pour des événements non religieux, des séminaires d’entreprise ou des comédies musicales… Gospel-Event continue de mettre à disposition les meilleurs groupes et chorales gospel pour délivrer des messages d’amour, d’espoir ou de paix.