Le Gospel : son origine et sa place en France aujourd’hui

Avant 1932 étaient essentiellement interprétées dans les églises afro-américaines des chants Negro-spirituals.

En ce début de 20e siècle les années de dépression arrivèrent aux États-Unis. Une fois de plus le peuple afro-américain eu une existence très difficile.

Toutes les églises noires firent en sorte d’aider leurs fidèles à survivre. La pratique religieuse s’intensifia, et les Gospel songs firent leur apparition, utilisant de plus en plus d’instruments.

Nous pourrions même dire, qu’à partir du moment où les noirs Américains eurent la totale jouissance de leurs églises, plus leur peuple souffrait et plus les cultes religieux devenaient intenses et musicalement riches.

L’âge d’or du Gospel commença véritablement vers 1945, d’abord chez les protestants.
Ce style musical était d’une originalité exceptionnelle et d’un dynamisme hors du commun.
Lorsque les Européens et Américains blancs commencèrent à s’intéresser à cette musique, la période la plus créative était déjà passée, et le gospel contemporain était en train d’émerger.

La chanson « Oh Happy Day » date de 1969, période où d’innombrables chorales virent le jour, avec bien souvent des harmonies plus vraiment originales, et des chef de chœur s’attelant à copier et reprendre un style bien rodé.

Vinrent ensuite les Gospel rock, notamment interprétés par Elvis Presley et Jerry Lee Lewis.
Mais cette musique Gospel est toujours bien présente, vivante et riche depuis plus de 200 ans si l’on remonte à ses racines.

Alors que le Blues et le Jazz commencèrent à avoir progressivement plus d’impact auprès des européens et des Japonais, la musique Gospel ne cessa d’accroître son nombre de fans et chanteurs pratiquants dans la communauté noire américaine.

Le Gospel n’a eu de cesse d’évoluer en parallèle du parcourt des autres musiques auxquelles elle a toujours insufflées vitalité et inspiration (Jazz, Rythm’blues, Soul, puis le Funk, le R’n’B moderne, voire même le Rap).

Beaucoup de chanteurs Américains de Gospel sont aujourd’hui mondialement reconnus, et ont obtenus des prix de reconnaissance musicale habituellement décernés aux musiques non religieuses (Kirk Franklin, Yolanda Adams, Richard Smallwood).

L’engouement du peuple Français pour le Gospel s’est amplifié ces 30 dernières années. Auparavant ces chants religieux Afros-américains étaient essentiellement assimilés au Blues, et présentés dans des compilations regroupant ces 2 styles musicaux.

C’est avec les tournées Européennes du Golden Gate Quartet, puis de films comme « Sister Act » que les Français prirent de plus en plus plaisir à écouter ce que l’on appelle aujourd’hui « du Gospel ».
La France est sans doute le premier pays où le Gospel est chanté par des personnes qui ne sont pas forcément croyantes ou baptisées. Pour la plupart des Français, le Gospel est synonyme de joie, de dynamisme, mais pas forcément de chants religieux.

D’innombrables chorales virent le jour ces 20 dernières années, et de plus en plus de couples ne conçoivent pas de se marier sans Gospel à leur cérémonie religieuse.
Ceci a d’ailleurs été renforcé par le fait les nombreux tremplins vocaux télévisés, qui font régulièrement émerger aux yeux du grand public des artistes issus du monde Gospel, qui interviennent d’ailleurs depuis de nombreuses années pour Gospel Event.

origine du Gospel

Back to Top